vendredi, avril 15, 2005

Pourquoi la vie c’est pas toujours comme ça?



Alors en cette fin de matinée, on a mille choses à faire, évidemment.
Seulement, voilà, on a ouvert un blog.
Et un blog, c’est bien connu, ça ne se remplit pas tout seul.

« T’es nul, comme fils »
C’est ce que j’ai rétorqué à Siméon hier matin après avoir supporté trois fois : « T’es nulle, comme Maman »

Eh ben, je m’en veux un peu, si vous voyez ce que je veux dire.

Je l’imagine à trente ans, sur un divan, il cause, il cause, il se demande vaguement pourquoi il est fâché avec moi depuis déjà deux ans, mais là, au moment qui nous préoccupe, il est en pleine digression sur la pluie qui lui fout le bourdon, et soudain, le flash : il a quatre ans et des brouettes, il est sur le chemin de l’école, il pleut juste assez pour mettre la capuche, seulement voilà, il veut pas, lui, mettre une capuche :ça le gêne, à cause de ses cheveux un peu longs qu’il a voulu nouer avec un élastique argenté, comme un surfer, genre.
Alors maman s’énerve un peu, déjà la queue-de-cheval, bon, c’est moyen, mais là, s’il faut remonter à la maison pour changer de sweat, en trouver un avec une capuche plus large, non mais fopadec, déjà qu’on est en retard, on va encore se faire engueuler (face à la directrice de l’école, maman a huit ans, il faut dire).
Alors c’est lâché : « t’es nulle, comme maman »
…… Grmbllll
Bis : « t’es nulle, comme maman »
……. Grrrrrmblllllll
Ter, desfois que :« t’es nulle, comme maman »
Et là, Maman a plus huit ans, elle en a quatre, elle lève un peu le menton, et hop, c’est dit :

« Eh ben toi,t’es nul, comme fils »
……………………………………


Je déteste les matins mouillés qui nous font raconter des âneries, si ça se trouve, s’il avait fait beau, je lui aurais dit, comme d’hab, comme je l’ai appris chez Edwige Dolto-Naouri : « Tu trouves que je suis une maman nulle, ça arrive, ça m’attriste un peu mais moi je t’aime et je fais de mon mieux et je suis même pas vexée et t’es même pas un fils nul, alors voilà, faisons-nous des bisous et tiens, séchons l’école et le boulot et allons chez Miquet »

Aaaarghhhh.
Je suis une mère sous-développée.

Mais c’est pas grave, j’ai un beau blog rose.

9 Comments:

  • At 7:20 PM, Blogger *isadora* said…

    Et même que tu assures comme maman blogueuse :)

     
  • At 7:47 PM, Blogger a n g e l said…

    Ouais ben Dolto elle aurait surement dit un truc largement plus traumatisant, t'inquiètes.

    Qu'est ce qu'il est chouette ton dessin, on en verra d'autres?

     
  • At 11:41 PM, Anonymous Anonyme said…

    nos faiblesses de mères sont toujours excusables, tu pourras en parler à son thérapeuthe...il sera d'accord avec moi, forcément.

    Si trois fois ce fut répété..un peu comme un Ave Pater et douze je vous salue bien bas Jésus, réaction était attendue, tu as rempli ton rôle contre toute attente ;)

     
  • At 10:50 AM, Anonymous Anonyme said…

    Ton fils a un Spiderman !
    Trop de la chance !
    Je me suis retrouvé un jour coincé dans une boule à neige et j'avais guère qu'un pauvre bonhomme de neige tout pourri pour me tenir compagnie.
    Mais avec un Spiderman, j'aurais tenu des jours...
    Je crois que j'y serais encore.

     
  • At 10:59 AM, Blogger Unknown said…

    Je profite de cet espace pour vous faire part d'une peur personelle qui n'a aucun rapport avec votre blog.
    J'avais cinq ans et j'arrivais à Paris tout droit sorti de ma campagne. Mes parents émerveillés par tant de splendeurs architecturales n'avaient d'yeux que pour ce Louvre, cet Orsay, ce Grand Palais ou encore cette Tour de fer à laquelle nous sommes montés pour observer la capitale.

    Je n'ai rien pu faire lorsque cet immense enfant grimpa tel un singe géant à ce pic d'acier. Quel ne fût pas ma frayeur quand sa mère tenta de le rejoindre...

    Aujourd'hui encore je n'ose remettre les pieds à Paris de peur de me faire piétiner.

     
  • At 12:04 PM, Anonymous Anonyme said…

    huhuh ça me rapelle quand on saoulait notre père en lui disant que nous, bordel, on n'avait pas demandé à venir au monde.
    Il nous répondait que oui mais eux c'est pas nous qu'ils avaient voulus comme enfants.

    haha, j'en ris encore.

     
  • At 3:28 PM, Anonymous Anonyme said…

    Ah ah ! Moi je crois qu'il est temps de le dresser le petit bonhomme.
    Il fallait répondre : "Nulle, tu dis que ta mère est nulle ? Tu te rends compte le mal que ça me fait ? Mais je pourrais en mourir ! Tu veux ma mort, c'est ça ? Si aujourd'hui maman elle meurt, ça sera ta faute !"
    De rien.

     
  • At 5:43 PM, Anonymous Anonyme said…

    dis donc ! je viens de mater tout ca...ton joli blog rose à paillette !...un peu dans le desordre, je l'avoue ! et bien je suis stupéfaite ! de tant de jolies choses, de tant de commentaires bien construits et bien tournés, et de tant de dessins de la blonde qui est secretaire et qui n'en branle pas une au taf...un peu comme tout le monde qui est devant un ordi, j'imagine ? non ? ah bon..? oups !
    merci ! continue ton blog ! et fais nous rever encore ! G

     
  • At 2:20 PM, Blogger jacinthe said…

    Merci

     

Enregistrer un commentaire

<< Home